Sommaire avril. 2017 n°14

 

  Les Editions Heimdal ont le plaisir de vous présenter le magazine SUB-MARINE.

Ce trimestriel de 80 pages aborde toute l'actualité et les principaux sujets du moment couvrant les forces sous-marines et le secteur naval de défense.
Le magazine suit l'évolution technico-opérationnelle de cette composante, celle de ses équipements et de ses chantiers navals. Il dédie chaque numéro un dossier se référant à un thème majeur du secteur.

 

Sub-Marine magazine 

 

Actualités

  France

La Direction Générale de l'Armement (DGA) a confié à Safran Electronics & Défense le développement et la réalisation d'une version améliorée de son Système Global de Navigation (SGN) pour les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins de la classe Le Triomphant actuellement en service.
Cette nouvelle version capitalise sur le retour d'expérience opérationnelle du SGN actuel à gyrolaser. Elle permet, grâce à l'adjonction de nouvelles technologies, d'offrir une performance encore améliorée à un système qui a été le premier à s'affranchir des gyroscopes à suspension électrostatique (GSE) classiquement utilisés en navigation « stratégique ». Les systèmes de navigation inertielle de Safran équipent à ce jour plus de 500 bâtiments de combat à travers le monde et plus de 70 sous-marins nucléaires ou classiques. Leader européen des systèmes de navigation, Safran maîtrise l'ensemble des technologies de navigation inertielle (mécanique, laser, fibre optique, vibrant et MEMS) et affiche plus de 60 ans de savoir-faire dans les systèmes de navigation embarqués.

  Allemagne

L'avionneur américain Lockheed Martin s'est vu attribuer un contrat de 55 millions de dollars pour moderniser les huit avions de patrouille maritime P-3C Orion de la marine allemande. Le chantier de modernisation portera sur les équipements de mission, de détection acoustique et sur le système d'armes des appareils. La marine allemande a commencé en juin 2006 à remplacer les Breguet Atlantic de l'escadrille aéronavale MGF-3 « Graf Zeppelin » en fin de vie par huit Lockheed P-3C Orion fabriqués dans les années 1980 et ayant auparavant appartenu à la marine néerlandaise.

  Égypte

La marine égyptienne a réceptionné le premier des quatre sous-marins de type 209/1400 commandés au chantier allemand HDW. Une cérémonie s'est déroulée à Kiel en présence des autorités militaires égyptiennes pour la livraison du S41. Le sous-marin de type 209/1400, dispose de huit tubes de 533 mm capables de tirer des torpilles lourdes Mk 24 Tigerfish et des Seahake DM2A4, ainsi que les missiles anti-navires UGM-84L Harpoon à changement de milieu. Le type 204 sous ses différentes versions est un des sous-marins classiques les plus répandus dans le monde avec 60 unités en service ou en construction.

 Vietnam

Le 20 janvier dernier, le sixième et dernier sous-marin de la classe Kilo (type 636) est arrivé dans la base navale de Cam Ranh. Baptisé Ba Ria-Vung Tau et portant le numéro HQ-187, il a été livré par le navire de transport lourd néerlandais Rolldock Strorm. Construit en Russie, le sous-marin a été lancé en septembre 2015 et va rejoindre les cinq autres Kilo de la 189e brigade sous-marine.
Long de près de 74 mètres, large de 9,9 mètres, le sous-marin de type 636 a un déplacement de 3 000 à 3 950 tonnes. Il est capable d'opérer à une profondeur maximale de 300 mètres, avec une autonomie de près de 7 500 miles nautiques pendant 45 jours, avec 52 membres de l'équipage.

  États-Unis

Conduite par l'avionneur Boeing avec l'équipementier Rockwell Collins, la modernisation des moyens de communication des E-6B Mercury de la marine américaine, et notamment de leur système de transmission de données ultra-haute fréquence, se poursuit. En service opérationnel depuis 1989, cet avion de commandement aéroporté, mis en œuvre sur la base de Tinker AFB par la VQ-4, est équipé de deux antennes VLF à ondes longues, permettant d'entrer en contact avec les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins américains évoluant en immersion peu profonde. D'ici 2019, les seize appareils en service auront bénéficié de cette mise à niveau IPBE (Internet Protocol Bandwidth Expansion).

 Inde

Le Khanderi, le deuxième sous-marin de classe Kalvari au design Scorpène, a été lancé le 12 janvier sur le chantier de Mazagon Dock Shipbuilders Limited (MDL) à Bombay, en présence du ministre indien Shri Subhash Bhamre, adjoint du ministre de la Défense, ainsi que du commodore Rakesh Anand, président-directeur général de MDL et de Pierre Legros, directeur des programmes de DCNS. Les sous-marins de la classe Kalvari sont basés sur les sous-marins diesel-électriques Scorpène conçus par DCNS et fabriqués par MDL. Ce lancement marque le début d'une séquence d'événements qui conduiront à la séparation du sous-marin du ponton sur lequel il est en cours d'assemblage, puis à sa mise à flot. Les essais sous pression et la mise en route et en service des différents systèmes du sous-marin sont actuellement en cours et se poursuivront après le lancement. Le Khanderi sera soumis à des tests et essais, aussi bien à quai qu'en mer, au-dessus et en dessous de la surface. Le premier de classe, Kalvari, passe actuellement les principaux jalons des essais en mer avant sa mise en service dans la marine indienne au cours des prochains mois. Quatre autres sous-marins suivront le sillage du Khanderi, à intervalles de neuf mois.

 Russie

Le sous-marin diesel-électrique B-187 Komsomolsk-sur-Amour est de retour dans le Pacifique. Le bâtiment a suivi une campagne de remise en état et de modernisation dans les chantiers navals ASZ Amourskiï Sudostroitelnyï Zavod. Le sous-marin du Projet 877 a été mis à l'eau en 1991. Entre 1993 et 1995, il a réalisé trois missions de patrouille opérationnelle en autonomie complète. En 2003, le navire entame sa réparation périodique qui, suite au manque de financement, est suspendue pendant dix ans. Après les tests terminés en 2016, le B-187 a regagné, le 27 janvier 2017, la 19e brigade sous-marine de la Flotte du Pacifique. 

 Russie

Les industriels russes travaillent sur la modernisation du missile balistique R 30 Boulava, qui équipe les SNLE du Projet 955 Boreï. Les principales améliorations toucheront l'augmentation de la charge utile et l'allongement de la portée jusqu'à 12 000 km. La conception du Boulava permet d'augmenter sa longueur et son diamètre. Pour son adaptation sur les Boreï, il pourra abandonner son container, actuellement utilisé, pour la mise en place dans les silos du sous-marin. Les Boulava actuels possèdent une portée maximale de 9 300 km. Avec un poids total de 37 tonnes, la charge utile est de 1 150 kg. La modernisation permettra d'augmenter significativement les capacités du missile. Huit SNLE de la classe Boreï sont prévus d'entrer en service, à l'horizon de 2021.