Sommaire avril 2016 n°10

 

  Les Editions Heimdal ont le plaisir de vous présenter le magazine SUB-MARINE.

Ce trimestriel de 80 pages aborde toute l'actualité et les principaux sujets du moment couvrant les forces sous-marines et le secteur naval de défense.
Le magazine suit l'évolution technico-opérationnelle de cette composante, celle de ses équipements et de ses chantiers navals. Il dédie chaque numéro un dossier se référant à un thème majeur du secteur.

 

Sub-Marine magazine 

Actualités

  France

La DGA a procédé au premier vol d'essais du prototype du radar Searchmaster destiné à équiper les Atlantique 2 (ATL2) rénovés. Cette étape marque le début d'une campagne de six mois destinée à valider les performances du nouveau radar développé par Thales. Très compact (poids inférieur à 80 kg), le Searchmaster bénéficie des technologies les plus récentes dérivées de celles utilisées sur Rafale. Avec son antenne active AESA, il est capable de remplir un large panel de missions dans le domaine de la surveillance maritime et terrestre. Lutte antisurface, lutte anti-sous-marine, surveillance maritime et terrestre, et soutien tactique aéroporté (désignation d'objectifs au sol), le Searchmaster permettra d'améliorer considérablement les capacités de détection de l'ATL2. Rappelons que le programme de modernisation de l'avion ATL2 a pour objectifs principaux d'intégrer dans les avions existants les nouvelles technologies les plus avancées en matière de système tactique de mission, sous-systèmes capteurs et consoles de visualisation.

  Australie

Dans le cadre du programme Sea 1000, DCNS avait présenté le 27 novembre dernier une offre à l'Australie pour la construction d'une nouvelle flotte sous-marine océanique (huit à douze unités destinées à remplacer les Collins), un marché estimé à 36 milliards de dollars (34 milliards d'euros).
DCNS propose une offre exclusive avec le Shortfin Barracuda Block 1A issue du programme Barracuda de la Marine nationale. La proposition du français est étudiée par les australiens, tout comme celles de l'allemand ThyssenKrupp et du consortium japonais Mitsubishi Heavy Industries et Kawasaki Heavy Industries, en vue d'une décision en 2016. Les deux industriels européens ont confirmé que, s'ils étaient retenus, la totalité des travaux de construction des sous-marins serait réalisée sur place au profit de l'industrie Australienne. Le Japon, après beaucoup d'hésitations, s'est dit prêt à s'aligner sur cette proposition. La décision de Canberra sera connue pour le début du second trimestre 2016, juste avant les élections législatives qui doivent se tenir à partir du mois d'août.

  Suède

Airbus Helicopters a livré le premier NH90 configuré pour des missions de lutte anti-sous-marine à la marine suédoise. Cette version du NH90 suédois, à la cabine surélevée, est dotée d'un système de mission ASM comprenant un sonar actif/passif basse fréquence à immersion (avec 750 mètres de câble), un radar aéroporté tactique et une caméra infrarouge de deuxième génération. Sur les 18 hélicoptères NH90 commandés, cinq sont destinés à la lutte anti-sous-marine. Le constructeur a signé également un nouveau contrat portant sur la conversion de quatre NH90 SAR déjà livrés à la Suède en configuration ASM. Plusieurs forces armées exploitent déjà le NH90 dans les différentes configuration. A ce jour, 260 appareils ont été livrés à 13 pays.

  Israël

Commandé en 2006, le dernier sous-marin de la classe Dolphin, le INS Rahav a été livré à la marine israélienne. Le bâtiment a quitté le site HDW de Kiel pour rejoindre en janvier dernier son part d'attache de Haifa, dans le nord d'Israël. Le Rahav est le second sous-marin à propulsion AIP après le INS Tanin entré en service en 2014. Composé d'un équipage de 45 marins, le nouveau sous-marin mesure 67 mètres de long et déplace plus de 2 000 tonnes en plongée. D'après la presse israélienne, l'INS Rahav, qui coûterait plus de 700 millions de dollars, a été financé en partie par l'Allemagne. Alors que l'INS Rahav entrera en service à la fin de l'année 2016, la marine israélienne compte disposer de six sous-marins – le INS Dakar est en cours de construction – d'ici 2018-2019; tous équipés de missiles de croisière Popeye Turbo susceptibles d'être dotés d'ogives nucléaires.

  Arabie Saoudite

L'Etat Saoudien a commandé pour sa marine dix hélicoptères Sikorsky MH-60R Seahawk. Le montant du marché est évalué à 145 millions de dollars. Un second contrat doit prochainement être signé en ce qui concerne l'intégration des systèmes de mission anti-sous-marine et antisurface. Le MH-60R représente la version la plus moderne des versions précédentes du Seahawk (SH-60B et SH-60F).
Lockheed-Martin est le fournisseur de l'avionique du poste de pilotage, du radar multi-mode, de la caméra infrarouge (FLIR), du sonar longue portée et des bouées acoustiques. Outre la chasse sous-marine et l'attaque des navires de surface, le MH-60R est capable de mener des missions de sauvetage (SAR) et des évacuations médicales.

  Brésil

L'hélicoptériste Helibras a terminé la première étape visant à intégrer le missile antinavire AM39 Exocet sur l'hélicoptère bimoteur H-225M Caracal destiné à la marine brésilienne. La filiale brésilienne d'Airbus Helicopters a travaillé à la réalisation de plusieurs lancements de missiles simulés. Différents modes de fonctionnement ont ainsi été testés et validés lors d'essais en vol. Les suites de cette campagne d'essais débuteront au début de l'année, avec d'autres vols de validation. La marine brésilienne prévoit de s'équiper de seize hélicoptères H-225M avec le missile antinavire produit par le missilier européen MBDA. Le H-225M est dérivé de la famille Super-Puma. L'appareil qui embarque une avionique numérisée, est capable d'effectuer des missions nocturnes et tout temps.

  Russie

L'armée russe a installé des systèmes antiaériens Pantsyr-S, SA-22 Greyhound code Otan, moyenne portée sur la presqu'île de Kamtchatka. Les six pièces Pantsyr-S ont complété le système de défense sol-air longue portée S-400, déjà présent sur la presqu'île. Les deux systèmes sont destinés à former la bulle de protection antiaérienne à moyenne et haute altitude destinée à protéger la future base navale des SNLE de nouvelle génération de la classe Boreï. Le premier Boreï, K-535 Youri Dolgoruki est déjà arrivé à la base navale depuis 30 septembre 2015. D'autres unités de ce type, dotés des missiles balistiques Boulava, sont attendus en 2016. Les travaux de construction de l'infrastructure portuaire sont entrés en phase finale. Le binôme Pantsyr/ S-400, interopérable et mis dans le même réseau de commandement, est désormais la configuration optimale de protection multispectrale des troupes et des sites à haute valeur.

  Russie

La marine russe a annoncé le début de la conception d'un sous-marin diesel-électrique de nouvelle génération baptisé Kalina. Inspiré des sous-marins du Projet 677 Lada et du Projet 636 Varchavyanka, le Kalina préfigure la nouvelle classe des sous-marins diesel-électriques qui a terme remplaceront tous les bâtiments actuels, autres que ceux à propulsion nucléaire. Parmi les principaux points d'effort du constructeur sont le développement de la propulsion autonome en anaérobie, la généralisation de l'utilisation des missiles de croisière tactique, l'important niveau d'automatisation, l'amélioration de la discrétion, la capacité d'utilisation des drones sous-marins ainsi que l'optimisation de la qualité de vie à bord pour l'équipage.